Si vous désirez créer la zizanie dans un forum sur l’hypnose, posez-leur la question suivante : Qu’est-ce que l’hypnose ?

Vous découvrirez rapidement qu’il existe différentes descriptions de l’hypnose et qu’il n’y a pas de consensus universel sur sa définition. 

 Voici ce qu’en dit le dictionnaire Larousse (2000) 

  1. État de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion. 
  2. Ensemble des techniques permettant de provoquer un état d’hypnose, utilisées notamment au cours de certaines psychothérapies.

Nous définissons par conséquent l’hypnose comme un ensemble de techniques visant à installer chez un sujet un état de conscience réceptif et suggestible qui permettra l’accès et l’utilisation de ses ressources intérieures, autres que conscientes.

Différents domaines d’application de l’hypnose

L’état hypnotique de suggestibilité peut être utilisé pour atteindre différentes visées, de là les applications d’hypnose suivantes qui existent. 

  • Hypnose médicale : Hypnose pour gérer la douleur (chirurgie ou accouchement sous hypnose) et supporter les processus d’autoguérison du corps. 
  • Hypnose thérapeutique : Hypnose pour aider un sujet sur le plan psychologique, soit à gérer des difficultés sur le plan émotionnel,  se défaire de mauvaises habitudes, comportements de dépendance, troubles de l’alimentation, tabagisme, etc. 
  • Hypnose de divertissement : Hypnose de spectacle ou hypnose de rue, destinée à divertir les gens de par les expériences impressionnantes qui peuvent être vécues (oublier son nom, incapacité de bouger, etc.)
  • Hypnose de performances optimales : L’hypnose est aussi utilisée en contexte sportif pour aider les athlètes dans leurs performances ainsi qu’en entreprise, pour aider les dirigeants à performer dans leurs fonctions de façon optimale. 
  • Hypnose spirituelle : Hypnose visant à installer un état expansé de conscience chez un sujet, lui permettant de se connecter avec plus grand que soi. C'est-à-dire avec une source d’intelligence sage interne (Moi Supérieur) ou externe (Guide spirituel) au sujet. Cette connexion permet de vivre des expériences spirituelles qui soutiennent le sujet dans son évolution.

Différents courants d’hypnose

Hypnose classique 

L’hypnose classique est la première forme d’hypnose qui a été créée dans les années 1840. Elle présente le thérapeute comme étant en position d’autorité. C’est ce dernier qui détermine le contenu des suggestions devant être administrées au client pour que ce dernier expérimente un changement. 

De façon générale, il n’y a pas d’interaction, ou très peu, entre le praticien et le sujet. C’est le thérapeute qui parle et ce dernier va donner ce qu’on appelle des « suggestions directes ». C’est-à-dire des suggestions claires et sans ambiguïtés qui ont pour but d’être acceptées par l’inconscient du sujet. Par exemple : « Tu te sens en confiance lorsque tu parles en public ».  

À son extrême, en hypnose classique, les suggestions qui sont données aux sujets sont les mêmes pour tous les clients ayant rapporté une même problématique. Le processus n’est souvent pas très personnalisé. On peut ainsi retrouver des « scripts » qui seront les mêmes pour tous les sujets désirant arrêter de fumer, par exemple. 

 

Hypnose Ericksonienne

Développée au milieu du 20ème siècle par Milton Erickson, cette approche se démarque de l’approche classique de plusieurs façons. Le praticien n’est plus en position d’autorité par rapport au client et, en plus des suggestions directes, nous retrouvons également des suggestions indirectes. 

C’est-à-dire des suggestions qui sont parfois camouflées ou ambiguës, faisant appel à la créativité inconsciente du sujet. On pourrait par exemple dire : « Et tu peux même être curieux, de t’imaginer ce serait comment pour toi que de te sentir confortable à parler en public...»  

En hypnose Ericksonienne, le sujet demeure généralement silencieux tandis que le praticien utilise diverses techniques langagières (métaphores, recadrage, etc.) avec comme objectif d’influencer l’inconscient du sujet à changer. On accorde aussi de l’importance au fait de dissocier l’esprit conscient de l’inconscient, pour s’adresser directement à l’inconscient du sujet. Tout comme dans l’approche classique, le sujet est un acteur passif dans son changement.  

 

Hypnose humaniste

L’hypnose humaniste se distingue premièrement de l’approche Ericksonienne dans le sens que le client joue un rôle actif dans l’interaction. Le thérapeute ne fait pas que donner des suggestions directes ou indirectes, il engage le sujet dans une expérience interactive. 

Un accent est mis dans cette approche à créer un état intensifié de conscience qui rassemble et associe différents aspects du sujet. Le thérapeute peut, par exemple, aider un sujet à associer différentes parties à l’intérieur de lui, installant un dialogue entre ces différentes composantes. 

La symbolique prend également une dimension importante dans l’hypnose humaniste. Le thérapeute aidera le sujet à modifier, transformer les symboles, par exemple les faire changer de couleur pour ainsi avoir un impact sur l’inconscient du sujet, ce qui se transposera en changements positifs chez ce dernier. 

 

Hypnose spirituelle

L’hypnose spirituelle rejoint l’hypnose humaniste sous différents aspects, comme le fait que la séance soit interactive et que le contenu de l’expérience émerge du client et non du thérapeute. 

En hypnose spirituelle toutefois, l’état expansé de conscience vise à donner accès à des expériences spirituelles de nature réelles et non symboliques. Comme par exemple réaccéder à des vies passées qui ont de l’influence sur la vie présente, se connecter à un être cher décédé ou à un guide spirituel, recevoir des soins énergétiques de la part d’Êtres dans le monde invisible.  

Le point central de cette approche consiste à aider le sujet à se connecter avec une source de sagesse (interne ou externe) pour l’aider à comprendre les choses d’un point de vue plus élevé, plus sage. Le changement s’effectue à la fois sur le plan inconscient et sur le plan de l’esprit conscient. Il est important de mentionner que l’hypnose spirituelle accorde une importance particulière à la dimension sacrée du processus et a comme objectif l’évolution de l’âme. 

Différents phénomènes possibles en état d’hypnose

Pour compléter, voici une liste non exhaustive des phénomènes possibles vécus en état d’hypnose.  

  1. Distorsion du temps : Perdre la notion du temps en ce sens que le client perçoit la durée de sa session d’hypnose comme étant nettement plus longue ou plus courte que sa durée réelle. En général, les clients rapportent que leur session leur a parue beaucoup plus courte que sa durée réelle. 
  2. Amnésie : La capacité de faire oublier au sujet certaines informations. On retrouve souvent ce phénomène en hypnose de spectacle. Certaines approches d’hypnose vont l’utiliser pour faire oublier la séance. Toutefois, en hypnose spirituelle, nous souhaitons que le sujet puisse se rappeler de son expérience pour ainsi en retirer les apprentissages pertinents. 
  3. Hypermnésie : Il s’agit ici de l’inverse de l’amnésie, c’est-à-dire la capacité de se rappeler de choses que l’esprit conscient avait oublié. 
  4. Régression en âge : La capacité de ramener le sujet à des événements du passé qui ont souvent été oubliés par l’esprit conscient. 
  5. Catalepsie : Il est possible en donnant la suggestion sous hypnose, de rendre immobile certaines parties du corps ou, à l’inverse, suggérer qu’une partie du corps bouge par elle-même.  
  6. Mouvements idéomoteurs : Il est possible de communiquer avec l’inconscient à l’aide de mouvements non délibérés de certaines parties du corps (des mouvements qui ne sont pas le résultat d’un choix conscient du client). Il s’agit généralement d’une main ou de doigts mais ce phénomène peut viser la tête ou d’autres parties du corps. 
  7. Suggestions post-hypnotiques : Formuler des suggestions durant l'état d'hypnose qui ne sont accomplies ou activées qu’à un moment précis après l’hypnose. Il s’agit d’une sorte de programme inconscient qui s’active plus tard, après la session, en réponse à un stimulus particulier. 
  8. Dissociation : Amener le sujet à se détacher de l’environnement dans lequel il se trouve pour s’immerger dans un monde intérieur (ex : s’imaginer être sur une plage alors que l'on se trouve dans un cabinet). 
  9. Analgésie : Réduire ou éliminer la douleur physique. Ce processus est évidemment utilisé davantage dans des contextes médicaux, lorsqu'une anesthésie est nécessaire lors d’une chirurgie par exemple. Quand l’analgésie est produite par hypnose, le client peut, par exemple, ressentir le toucher de notre main sur la sienne mais si nous pinçons sa peau, il ne ressentira que très peu ou pas du tout de douleur.
  10. Anesthésie : Éliminer complètement les sensations physiques ainsi que la douleur. Ce phénomène est semblable à l’analgésie mais à un niveau plus profond. Dans ces cas, le client ne ressentira le contact de notre main que sous la forme d’une sensation d’engourdissement, comme lorsque le dentiste nous administre une anesthésie locale.
  11. Hallucination positive : Percevoir quelque chose qui n’existe pas. Il peut s’agir, par exemple, d’imaginer qu’une personne se trouve dans la pièce alors qu’elle n’y est pas. 
  12. Hallucination négative : Il s’agit ici du fait de NE PAS percevoir quelque chose qui est présent devant nous. On peut penser, par exemple, à un client qui ne pourrait pas voir la table qui se trouve devant lui dans la pièce. Ce n’est donc pas « négatif » dans le sens de quelque chose de néfaste mais plutôt en ce sens ou l’hallucination fait disparaître un objet plutôt que de le faire apparaître dans l’esprit du client. 

Questions les plus fréquentes à propos de l’hypnose 

  • Est-ce qu’il y a des sensations physiques ressenties en hypnose ? 

Certaines personnes expérimentent des sensations particulières, comme des sensations de lourdeur du corps ou de légèreté. Certains ne ressentent plus leur corps alors que d’autres ne perçoivent pas de sensations particulières. Chaque personne répond à l’état d'hypnose de façon différente. 

  • Est-ce qu’on perd conscience en état d’hypnose ? 

De façon générale, le sujet demeure conscient lors de l’expérience. Il ne « part » pas nulle part. Toutefois, dépendamment de l’intention du praticien ainsi que de la méthode utilisée, il est possible qu’un sujet ne se rappelle pas ou peu de son expérience. Comme en hypnose de spectacle par exemple ou dans les approches qui valorisent l’amnésie du sujet par rapport à son expérience. 

  • Est-ce que l’état d’hypnose est sécuritaire  ?

L’état atteint en hypnose est parfaitement sécuritaire et ne comporte aucun risque. C’est un état qui s’apparente à l’état de veille juste avant le sommeil, ou lorsque vous vous éveillez le matin. Lorsqu’on se sent comme « entre deux ». C’est donc un état confortable, neutre et inoffensif. 

Toutefois, de la même manière qu’il existe des électriciens, des médecins, des boulangers ou des massothérapeutes qui sont meilleurs que d’autres, il en est de même pour les praticiens de l’hypnose. 

C’est ainsi sécuritaire de pratiquer l’hypnose dans la mesure où l’expérience se vit avec une personne qualifiée et compétente, possédant les qualités humaines nécessaires.

  • Est-ce que tout le monde peut être hypnotisé ? 

Puisque tous les êtres humains expérimentent des états modifiés de conscience, ne serait-ce qu’à chaque matin au réveil et avant de s’endormir (dans la phase hypnagogique), tout le monde possède la capacité à entrer en état d’hypnose. 

Il serait plus juste alors de parler de « prédisposition ». Certaines personnes ont une facilité à entrer dans cet état alors que d’autres nécessitent de la pratique. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les praticiens qui suivent nos formations proposent des enregistrements audio de préparation à leurs clients. Ces enregistrements leur permettent de se pratiquer à la maison avant d’effectuer leur première rencontre d’hypnose. 

Jean-Charles Chabot

Jean-Charles Chabot

Président-fondateur de l’Institut international d’hypnose spirituelle ainsi que de Hypnodio.com, Jean-Charles est habité d'une passion profonde : faciliter, à l'aide de l'hypnose, des expériences spirituelles porteuses de transformations positives et durables. Il collabore également avec divers intervenants experts pour mettre sur pieds des formations ayant comme but commun l'évolution de l'être vers davantage de sagesse et de mieux-être intérieur.

Lire aussi

Pourquoi rejoindre notre communauté ?

Abonnez-vous à nos communications et ...

Soyez les premiers informés de nos prochaines dates de formation et de nos nouveautés.

Recevez des contenus de qualité sur la spiritualité et l’hypnose.

Recevez aussi immédiatement un accès gratuit au documentaire Flipside : Un guide sur l’après-vie

Informations générales